Transformer le paysage mondial des soins de santé

Cet article est paru initialement dans le magazine Supply & Demand Chain Executive le 20 juillet 2015.

La publication d’informations produit erronées sur la chaîne d’approvisionnement peut avoir de lourdes conséquences, en particulier dans le secteur de la santé où elles peuvent faire la différence entre le bien-être et la maladie, la vie et la mort. Ces dernières années, la diffusion d’informations produit défectueuses a eu des répercussions sur la chaîne d’approvisionnement des soins de santé. L’industrie a ainsi dû faire face à des défis significatifs avec pour conséquences une augmentation des coûts de fonctionnement et un impact sur la qualité des soins fournis aux patients.

La réforme des soins de santé, le renforcement des exigences en termes de transparence et de traçabilité ainsi que des données de mauvaise qualité ne sont qu’une infime partie des éléments qui contribuent à l’augmentation des coûts des organismes de santé. Dans le même temps, les rappels de produits, les retraits du marché et les alertes de sécurité ont affaibli la confiance des gouvernements et des consommateurs, ce qui a entraîné le renforcement de la surveillance et des réglementations gouvernementales. Dans un secteur mondial par nature, il est impératif d’harmoniser la gestion de la chaîne d’approvisionnement pour limiter les coûts et garantir la sécurité et le bien-être des bénéficiaires.

Les obligations réglementaires internationales, telles que la règle de l’UDI de la FDA (Food and Drug Administration) américaine qui instaure un système d’identification unique pour les dispositifs médicaux, et la loi Drug Quality and Security Act (DSCSA) sur la sécurité et la qualité des médicaments ont amorcé une transition dans la façon dont les organismes de santé opèrent. Dans cet environnement fortement régulé, nous constatons que les principaux organismes de santé commencent à reconnaître la nécessité de disposer de stratégies et de systèmes de gestion des données produit mettant l’accent sur l’implémentation de systèmes et de processus destinés à rationaliser l’efficacité de la chaîne d’approvisionnement et à gérer la hausse des coûts.

La règle de l’UDI de la FDA exige que tous les dispositifs médicaux vendus aux États-Unis portent une étiquette comprenant un identifiant unique et les informations produit correspondantes. Ces informations doivent également être enregistrées dans la base de données GUDID (Global UDI Database) de la FDA. Une telle réglementation vise à mettre à la disposition des fournisseurs, des patients et du grand public des informations fiables et exactes et ainsi permettre une visibilité et une transparence accrues, tant pour les fournisseurs que pour les bénéficiaires des soins de santé. La standardisation du secteur de la santé est inéluctable. La règle de l’UDI apporte une réponse :

  • à la nécessité d’améliorer la visibilité et la traçabilité afin de faire face aux rappels de produits ; et
  • aux retraits du marché et au renforcement de la sécurité des patients.

À l’instar de l’industrie des biens de consommation emballés (BCE), les organismes de santé relèvent ce défi et y voient l’occasion de transformer le fonctionnement même de leur industrie. Favorables eux aussi à l’adoption des normes de GS1, ces normes sous-jacentes au code universel des produits (CUP) et au système de code-barres et d’identification de l’article figurant sur tous les produits de consommation, et du réseau GDSN (Global Data Synchronization Network), la principale méthodologie utilisée par l’industrie des BCE pour agréger et distribuer les informations produit, les organismes de santé leaders appellent à l’application de ces principes dans le secteur de la santé au niveau mondial. Les leaders de ce secteur saisissent l’opportunité que leur offre la règle de l’UDI pour rationaliser leurs systèmes internes et intégrer l’adoption de ces normes et la synchronisation des données via le réseau GDSN.

Faisant office de pionner en la matière, l’un des principaux fabricants de médicaments au monde a reconnu l’implication que la règle de l’UDI aurait sur ses opérations et a commencé à évaluer ses systèmes avec 1WorldSync deux ans avant même que cette mesure devienne obligatoire. Ce fabricant leader qui a besoin d’une solution globale capable de prendre en charge toutes les catégories de dispositifs médicaux a fait appel à 1WorldSync pour identifier une méthodologie de distribution des informations produit efficace et de qualité via un déploiement uniforme. Afin de garantir la qualité des informations produit envoyées à ses partenaires commerciaux et à la FDA, il a joué un rôle majeur dans l’adoption et l’utilisation des normes de GS1 et du réseau GDSN au sein de son entreprise. Les avantages et l’efficacité qui ont découlé de cette approche novatrice sont un exemple et un modèle pour l’ensemble du secteur de la santé.

Afin de soutenir les initiatives en faveur de la conformité aux obligations réglementaires telles que la règle de l’UDI, et la nécessité croissante de visibilité de la chaîne d’approvisionnement, il est impératif d’adopter des stratégies proactives et innovantes qui assurent aux entreprises la préparation nécessaire pour répondre aux exigences du marché mondial et aux attentes des destinataires. Avec les obligations réglementaires et la demande d’une plus grande transparence, les entreprises utilisent des solutions permettant à leurs systèmes de prendre en charge une approche consolidée pour agréger, gérer et diffuser des informations produit exactes via un modèle uniforme et évolutif. Cela inclut l’engagement de l’entreprise à adopter des programmes de gouvernance et de qualité des données permettant d’échanger les informations produit au niveau mondial.

Ce changement dans le paysage mondial des soins de santé est annonciateur d’un mouvement en faveur d’une harmonisation de l’industrie. C’est pour les organismes de santé l’occasion de s’engager dans une meilleure coordination avec les secteurs commerciaux tels que les centrales d’achat, les distributeurs et les fournisseurs. L’échange des informations produit via le réseau GDSN offre des avantages commerciaux et économiques, tels que la rationalisation des systèmes internes, l’amélioration de l’exactitude et de la qualité des données, et la garantie d’informations produit fiables pour les fabricants, les destinataires, les distributeurs et les centrales d’achat.

Reconnaissant l’impact que peut avoir la standardisation de l’échange des informations produit sur l’engagement de l’industrie, nous recommandons vivement l’utilisation du cadre éprouvé et performant des normes de GS1 et du réseau GDSN pour améliorer la gestion de la chaîne d’approvisionnement et prendre en charge les risques produit et la conformité dans le secteur de la santé. L’évolution vers un modèle d’industrie fondé sur la valeur engendre des changements fondamentaux et des défis pour la chaîne d’approvisionnement, et pousse les entreprises à définir, à établir et à implémenter des stratégies globales proactives et novatrices afin de s’adapter.

À propos de Sylvie Bertrand

Responsable Commerciale, France

 

About Sylvie Bertrand

Strategic Account Manager

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Please see our privacy policy for how we use and store the information you provide.